Fukushima

Deux ans après... la catastrophe a toujours lieu.

Il y a deux ans, du 12 au 15 mars 2011, trois des 4 réacteurs de la centrale de Fukushima Dai-Ichi ont successivement explosé suite à l'entrée en fusion du combustible nucléaire qui se trouvait à l'intérieur.
Le rappel de ces tristes événements a donné lieu, ces jours-ci, à la publication de nombreux articles sur le web et ailleurs. Certains livrent un état de la situation au Japon, d'autres nous rappellent le risque que nous continuons tous à prendre en vivant à côté de ces centrales. Et comme d'habitude dès qu'on remet en cause la sacro-sainte position de l'atome en France, de braves et gentils ignares - qu'ils soient célèbres ou juste quidams - ont cru bons de resservir les mêmes sempiternelles fausses vérités à propos du nucléaire. Lire la suite

Japon - La décision du gouvernement de surveiller le réseau provoque un tollé

Alors que le gouvernement défend son nouveau programme de surveillance des contenus en ligne visant à enrayer la propagation d'informations «inexactes» sur l'accident de Fukushima, les critiques parlent quant à elles d'un retour de Big Brother.Lire la suite

SafeCast mesure les particules chaudes à partir de filtres à air d'automobiles

Safecast a été créé après le drame de Fukushima pour mettre en place un réseau mondial de capteur open source permettant la collecte de donnée via des stations de mesure, et une surveillance citoyenne à partir d'appareils portables. Pour l'heure il s'agit bien évidemment de mettre en place des cartes de la radioactivité liée à Fukushima avec une équipe japonaise dédiée.  Les données ainsi collectées seront placées sous licence CreativeCommon et fournies sous un format standard. Une belle initiative à laquelle pourrait se raccroche des mouvements nationaux (ex. ACCRO, CRIIRAD).Lire la suite

Fukushima, un contrat aussi secret que juteux pour Areva

C'est qu'il faut bien vivre ma bonne dame. Et si l'EPR, lui, se vend si mal, peut-être que la catastrophe nucléaire n'est pas un si mauvais business après tout. En tout cas c'est bien ce que l'on peut s'imaginer du contrat passé entre TEPCO et Areva pour que le second "décontamine" l'eau radioactive dont le premier ne sait plus que faire (à part le jeter comme d'habitude aux poissons).Lire la suite

"Récits de Fukushima" : des vies et des gens.

Huit petits films aux images simples et esthétiques, de 6 à 8 minutes en moyenne.

Huit histoires différentes, présentant des situations diverses, dans des lieux variés.

Huit récits qui serrent le coeur, sans jamais toutefois tomber ni dans le pathos, ni dans le larmoyant ou la facilité.Lire la suite

De nouvelles données confirment l'analyse de Fairwinds sur une contamination du japon au reste du monde

Trois scientifiques de l'Université californienne de San Diego viennent de publier une mesure quantitative des rejets neutroniques venant confirmer une précédente analyse de Fairewinds datant d'Avril dernier. Celle-ci indiquait que le cœur du réacteur de Fukushima Daiichi s'était allumé, puis éteint, bien après que TEPCO ait affirmé l'avoir complètement arrêté. Cette réaction de criticité a ainsi continué à contaminer l'environnement comme la haute atmosphère avec de très importantes doses de radioactivitéLire la suite

Radioactivité au Japon : saignements de nez, diarhées, asthénie chez les enfants de Koriyama City, Fukushima

Le site EX-SKF a publié une info alarmante sur une série de pathologies détectées chez des enfants vivant à 50 km de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.  Le billet est une traduction en anglais de l'article originel, publié en japonais dans le Tokyo Shinbun. Un grand merci à Marie, qui a remonté ce texte et nous l'a traduit en français ci-après.Lire la suite

Fukushima, le réacteur n°1 à 200 sivert/heures ?

Ça ne se passe pas bien du tout sur le réacteur n°1 de Fukushima. D'après le graphique ci-dessous, le niveau de radiation est passé de 33.2 sieverts/heures le 21/05 à 200 sieverts/heures le lendemain. Un très haut niveau se maintient depuis maintenant 3 jours.Lire la suite

Le Premier Ministre japonais a ignoré les prédictions de fusion des coeurs

Dans les heures qui suivirent le séisme et le tsunami du 11 Mars, le bureau du Premier Ministre n'a, selon le NISA (l'agence nationale de sûreté nucléaire et industrielle), pas tiré parti des analyses les plus à jour concernant l'installation nucléaire de Fukushima-Daïchi.Lire la suite

Les nouvelles aventures du petit Cirque de Fukushima : qui s'y mouille, s'y brûle...

Nous avions parlé il y a près d'un mois du juteux contrat gagné par AREVA concernant la décontamination de l'eau radioactive de Fukushima. A l'heure qu'il est, tout devrait être donc nettoyé, stabilisé, ou du moins en bonne passe de l'être. Une technologie aussi sûre et fiable que l'électronucléaire avec des gens aussi compétents qu'Areva, Kurion, Hitashi, Toshiba et TEPCO dans la partie, cette histoire devrait être magistralement réglée. Et ben, heu... disons que ce ne fut pas exactement aussi simple...Lire la suite

Explosition prés du réacteur n°4 de fukushima

D'après TEPCO ce n'est qu'un petit réservoir de carburant qui aurait décidé de donner de la voix. Sur canal Kokopelli, le doute pèserait plutôt sur un effondrement de la piscine de combustible usagé. Les mesures de radiations dans les jours qui viennent devraient trancher pour l'une ou l'autre des options (je préférerais la première à choisir...).Lire la suite

La plus grande densité de plutonium et d'uranium détectée aux USA depuis 20 ans...

Mon titre est alarmiste ? D'un c'est alarmant comme vous allez le voir, de deux, il faut peut être bien cela pour se sortir un peu des frasques sexuelles de DSK.

Un amateur s'est amusé à mettre en graphique les données fournies librement (peut-être pas pour longtemps du coup...) par le réseau RadNet. Son objectif était de valider la thèse officielle indiquant que la population américaine ne courait aucun danger car les taux relevés étaient absolument normaux. Quelle ne fut donc pas sa "surprise" de constater que ses résultats étaient très différents de la propagande officielle. Petit résultat en image de son travail...Lire la suite