OGM et Santé

Alimentation OGM : 9% des paramètres vitaux perturbés

L'équipe du professeur Gilles-Eric Séralini (président du conseil scientifique du Criigen et chercheur au laboratoire de biochimie de l'université de Caen) a publié le rapport d'une analyse portant sur l'impact d'une nourriture génétiquement modifiée sur les mammifères. L'objectif était de recouper 19 études menées par les sociétés de biotechnologies sur des rats nourris à base de maïs et de soja OGM pendant 90 jours.

Le rapport révèle que 9% des paramètres vitaux des rats sont perturbés, avec 43% concentrés sur les reins des individus mâles et 31% sur le foie des femelles. Des perturbations qui selon la CRIIGEN pourraient révéler des signes précurseurs de maladies chroniques. La commission ajoute "qu'il est inacceptable de soumettre à ces nouveaux pesticides GM 500 millions d'Européens et plusieurs milliards de consommateurs à travers le monde après seulement 3 mois d'essais toxicologiques portant sur une seule espèce de mammifère". Ce qui semble tomber sous le sens commun...

Cette histoire n'est pas sans rappeler celle, vieille de 10 ans, rapportée dans l'excellent documentaire Le Monde selon Monsanto, où apparaissait Arpad Pusztai qui avait été chargé d'étudier des pommes de terre génétiquement modifiées. Le chercheur avoue lui-même qu'il n'avait à l'époque que de bons sentiments face à l'avancée technologique représentée par les OGM, mais qu'il a vite déchanté lorsque ses analyses ont montré des retards de croissance sur certains organes (cerveau, foie, testicules), des tissus atrophiés (pancréas, intestin), et surtout une prolifération de cellules dangereuses dans l'estomac des rats. Ce rapport n'a cependant jamais vu le jour car Arpad Pusztai a eu la "bêtise" de donner son opinion à la BBC en déclarant sur ces pommes de terre, "qu'il n'en mangerait jamais". Le résultat ne s'est pas fait attendre et le chercheur a été l'objet d'une chasse aux sorcières en règle avec mise à la retraite anticipée et tout le tremblement. Une preuve de plus, s'il en était encore besoin, que des sociétés comme Monsanto tiennent les états sous leur coupe, et par voie de conséquence démocratique, nous aussi.

Pour terminer sur ce sujet, je vous propose une petite vidéo de Marie-Monique Robin nous racontant une anecdote à grincer de rire sur ces fameuses patates mutantes.

Lire la suite sur Le rapport
Source

Les commentaires...

dimple, le 14-07-2011

enorme ca !

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <blockquote> <br/>
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.